Cat's Eyes The Giant Pochette Marine Thibault
 
 

En 2015, elle sort l’EP « The Giant » puis l’album « A dream in red mansion » mariant musique électronique et musique chinoise.

Elle se produit sur scène (Le Trianon à Paris, première partie d’Orange Blossom) jonglant entre pads numériques, machines et improvisations virtuoses au clavier et à la flûte traversière. 

« Le rêve dans le pavillon rouge » est le titre du célèbre roman chinois de Ciao Xuequin évoquant les aventures de créatures célestes réincarnées en humains pour vivre leurs passions amoureuses…

 « Chemins de nuit, chemins de soleil, nos étoiles sont les mêmes. Nous vibrons ensemble, quelles que soient les formes qui nous séparent ». 

Rencontrée au fil du hasard, la chanteuse et poétesse Xue Sujuan interprète des poèmes de Li Shang-Yin sur les titres « Flashback », « The Secret » et « Silk Road ». Un mélange novateur entre électro et opéra chinois.

Avec « Mamie », Charlotte Savary compose une chanson pour aider les défunts à rejoindre le ciel.

On retrouve aussi sur le titre « A dream in red Mansions », les scratches et les petites touches subtiles des Dj et producteurs Senbeï et Sparo, passionnés dans leurs travaux respectifs par  le mariage des musiques asiatiques et hip hop.

Teinté de confucianisme, bouddhisme et taoïsme, son album et ses textes invoquent les esprits, le destin et les amours imaginaires.

Il nous promène dans des tableaux emprunts de pureté céleste nous arrachant provisoirement à nos conflits terrestres… 

 

Dans son album « Nomade » édité par RFI & Amplitudes, nommé « Talent RFI » en 2013, elle questionne la place de l’homme dans le monde à l’heure de la mondialisation, de la numérisation et des flux insaisissables de données qui nous inondent. Noyés d’informations, qui sommes-nous? Sommes-nous conditionnés? Libres de créer? 

L’album est un recueil de ballades électroniques et métissées. Influencée par de nombreux voyages et des collaborations variées, Cat’s Eyes explore une musique fusion à tendance électro, trip hop, tout en y intégrant une sensibilité world sur un fond d’arrangements classiques. L’album invite l’auditeur à se plonger dans de véritables tableaux sonores.

De nombreux artistes ont participé au projet tels que Loy Ehrlich, le rappeur Blurum 13, Olivier Koundouno,FP (ASM/Wax Tailor), David Demange (Guitare), Thomas Julienne (contrebasse), Alban Fourquet (trompette), Natascha Rogers (chant/percussions), Olga Mitrochina (chant), Charly Sy (scratch), Senbeï (scratch),le bassiste Hilaire Penda...

 

Compositrice de musiques de film, notamment pour les documentaires de Patrick Profit sur les Iban, les Badjo et les Warao, ses musiques sont éditées par EMME, Musique & Music, Amplitudes et RFI éditions.